Thérèse et Isabelle

Monologue d'après le roman de Violette Leduc

 

Comédienne : C. Pereira

Adaptation et mise en scène : Catriona Laing

Scénographie : Anne Caillard

Costumes : Sara Bartesaghi Gallo

Musique/ Chant: Tanya Laing

Graphisme : Le loup populaire (Emilie del Pianta/ Anouchka Wood)

 

 

 

Thérèse et Isabelle est un roman de Violette Leduc rédigé en 1954 et qui devait paraître en première partie du roman Ravages. Gallimard refuse de le publier craignant le scandale. Après la suppression de certains passages, l'histoire de Thérèse et Isabelle paraît dans La Bâtarde en 1964. Grâce au succès de La Bâtarde Gallimard accepte de publier en 1966 la version raccourcie. Ce n'est qu'en 2000 que le texte intégral sera publié.

Thérèse et Isabelle est un récit autobiographique, « autofictionnel » comme l'écrit Mireille Brioude, relatant la rencontre entre Thérèse (deuxième prénom de Violette Leduc) et Isabelle, deux adolescentes de 17 ans. C'est donc à travers le personnage de Thérèse, empruntant les traits de Violette Leduc, que le récit nous est raconté.

C'est dans le pensionnat pour jeunes filles de Douai qu'arrive Thérèse. Sa mère s'est remariée. Thérèse le vit comme une trahison. Elle déteste les cours mais elle veut « vivre » dans l'école. Car cette école de tous les interdits va devenir sa maison de rencontre, de rendez-vous secrets avec Isabelle : sa première rencontre sensuelle, sexuelle, et amoureuse. Elle découvrira, au fur et à mesure des nuits, son corps, le corps de l'autre, la sensualité, l'acte sexuel, sa violence, l'amour, le désir, le manque, l'obsession.

L'écriture de Violette Leduc est une écriture de la syncope, une écriture orgasmique. Minutieuse et éclatante, elle transforme le trivial en lyrisme. Elle est crue, violente et poétique. L’évocation de l’intimité des deux jeunes filles, ne laisse aucun lecteur indemne.

L’univers de Violette Leduc emmène le public dans un imaginaire fantasmagorique sans compromis et d'une rare beauté. Simone de Beauvoir affirmait que Violette Leduc évoquait « la sexualité féminine comme aucune femme ne l’a jamais fait, avec vérité, avec poésie, et plus encore »

Violette Leduc est une auteure trop méconnue, il était essentiel à nos yeux qu’elle soit jouée.

Dossier complet sur demande (whiskytime@gmail.com)

Nombre de personne sur scène : 1

Nombre de personne en tournée : 3

Durée : environ 1h

Taille minimum du plateau souhaitée : 12 x 8m

«Mon avenir ne ressemble pas au leur. Je n’ai pas d’avenir dans le collège.
Ma mère l’a dit. Si tu me manques trop, je te reprendrai.
Elle peut me reprendre d’un instant à l’autre.
Je suis une passagère. »

Extrait de "Thérèse et Isabelle"

«Isabelle me tira en arrière, elle me coucha en travers de l’édredon, elle me souleva, elle me garda dans ses bras: elle me sortait d’un monde où je n’avais pas vécu pour me lancer dans un monde où je ne vivais pas encore; les lèvres entrouvrirent les miennes, mouillèrent mes dents que je serrais. La langue trop charnue m’effraya: le sexe étrange n’entra pas.»

Extrait de "Thérèse et Isabelle"

Thérèse et Isabelle - Violette Leduc

Partager cet article

Repost 0